phare-de-cordouan

Le Phare de Cordouan

Le 6 juin 2019

Secrets d’Histoire… d’Hubert(n°1)

On vous présente Hubert, randonneur de l’extrême, dompteur de la mangrove girondine, explorateur des abords de l’Atlantique et… gardien de l’histoire d’un département qui ne manque pas d’anecdotes croustillantes ! 

 

Secret n°1 : Une architecture haute couture  

Aaaah Montaigne, sûrement un des Girondins les plus connus au monde ! Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que c’est lui qui, en tant que maire de Bordeaux, est à l’origine du contrat autorisant la construction d’un des plus beaux phares du monde, décrit depuis toujours comme étant une “ oeuvre royale “ ! Il a signé LE contrat qui a tout changé pour le phare de  Cordouan. Et ce n’est pas tout… C’est également lui qui a entendu parler du célèbre ingénieur et architecte, Louis de Foix. C’est avec un attachement évident pour l’architecture italienne, que ce dernier se lance dans la construction du phare. A sa mort, son fils continuera de façonner ce monument, qui marquera, à sa façon, l’Histoire et l’histoire.

Secret n°2 : Star des phares, phare des stars

N’est pas totalement Girondin (ni chauvin), celui qui n’a jamais entendu parler du “ Roi des phares “, du “ Phare des rois “ ou encore du “ Versailles des mers “ !  Le chantier du phare était suivi de près par Henri III, pour qui il était indispensable de construire un monument à l’embouchure de la Gironde, endroit stratégique en temps de guerre. Son successeur Henri IV, portera lui aussi toute son attention sur le phare. Il sera plus tard surélevé puis inauguré en 1790, ce qui fera de lui le “ phare des Lumières “. Il connaîtra également de grandes restaurations sous Louis XIV puis, bien plus tard, à l’époque de Napoléon III. Si vous vous rendez sur place, vous pourrez même fouler le sol de l’appartement du roi… Toutes ces interventions et ce travail font aujourd’hui de Cordouan une référence architecturale, que les voyageurs du monde entier se sont toujours plu et se plaisent encore à dessiner et photographier.

Secret n°3 : Le seul et l’unique

Et si vous voulez voir de vos propres yeux des preuves éternelles de ces interventions royales, rendez-vous au 2ème étage du phare, où vous trouverez les monogrammes d’Henri III et Henri IV, ainsi qu’une inscription à la gloire de Louis XIV et Louis XV. Symbole de son engagement et du travail qu’il a effectué pour le phare, le buste de Louis de Foix demeure également au coeur du monument (fait rarissime pour un architecte). Ce deuxième étage, c’est une chapelle, ce qui rend le phare unique au monde. En effet, tiraillé dans les Guerres de Religion et récemment converti au catholicisme, Henri IV a fait construire une chapelle afin d’apaiser le peuple. Un endroit où le monarque fera développer un vaste programme symbolique sur la légitimité, la force et l’unité de la monarchie. Dans cette chapelle seront célébrés plusieurs messes ainsi que des mariages…

Rendez-vous  en juillet pour un nouvel épisode des Secrets d’Hubert !

Sur le même sujet